Newsletter
Nom:
Email:
Inscription  
Désinscription

-------------------

Adresse de redirection

www.sml-tennis.fr.st

------------------

Nombres de visites

Marat Safin : Biographie

 

Marat Safin est né à Moscou le 27 janvier 1980. Dès sa naissance, Marat était destiné à devenir champion : sa mère, Rausa Islanova, a fait partie des dix meilleures joueuses russes, et avait l'habitude d'emmener Marat avec elle lorsqu'elle s'entraînait au club local du Spartak, dirigé par le père de Marat, Misha. Ainsi, Marat a commencé le tennis à l'âge de six ans, et a été entraîné par sa mère jusqu'à l'âge de treize ans.

A 13 ans, Marat et sa mère sont allés visiter une célèbre école de tennis à Valence. Ils rencontrent Maria Pasqual, ancienne dirigeante du tennis espagnol, et qui voit tout de suite le talent du jeune Marat. Elle va ensuite persuadé un riche client suisse de sponsoriser Marat pour lui permettre d'entrer dans cette école.


A 14 ans, Marat quitte la Russie pour l'Espagne. Tout seul, il doit faire face à la barrière de la langue, tout en améliorant ces performances tennistiques. Pendant quatre ans, il sera entrainé dans cette école par Pasqual et Rafael Mensua. Pendant ce temps, il apprend à parler couramment l'espagnol, l'une des trois langues qu'il parle actuellement.

Marat dispute en 1997 ses premiers tournois challengers, et grâce à 11 victoires (contre cinq défaites), il se retrouve entre la 200ème et la 300ème place mondiale. Il remporte ensuite son premier tournoi challenger à Espinho, et décide de passer professionnel. Il fait ses débuts sur le circuit chez lui, à la Kremlin Cup de Moscou, perdant contre le danois Carlsen au premier tour.

En 1998, Marat Safin crée la sensation au tournoi de Roland-Garros en éliminant au premier tour André Agassi. Au tour suivant, il sort le champion sortant Gustavo Kuerten, avant de perdre au quatrième tour face à Cédric Pioline. Il réussit également, au cours de cette année 1998, à atteindre la demi-finale au tournoi de Long Island, ainsi que le quatrième tour à l'US Open, perdant contre Pete Sampras. A la fin de l'année, Marat a gagné plus de 150 places et intégre le top 50.

Son ascencion se poursuivit en 1999, où il devient le numéro deux russe, derrière le numéro 2 mondial, Kafelnikov. Il remporte son premier titre ATP à Boston en battant Greg Ruseski en finale. Il devient ainsi, ave Ferrero et Hewitt, l'un des trois "juniors" à remporter un tournoi ATP cette année-là. Marat a également aidé la Russie à atteindre la demi-finale de la coupe Davis en remportant le cinquième match décisif au premier tour et en quart de finale.
En février, il se hisse deux fois consécutivement en demi-finale (St-Petersbourg et Rotterdam), avant d'atteindre le quatrième tour à Roland-Garros pour la deuxième année d'affilée. Pendant e cricuit indoor, il atteint sa première finale dans un masters series en battant Kuerten, Courier et Chang, avant de perdre contre Agassi en quatre set. Toutes ces performances lui permettent de rentrer parmi les 25 meilleurs joueur du monde.

L'année 2000 sera celle de la confirmation pour Marat. Après un début d'année plutôt difficile, il remporte deux tournois coup sur coup, à Barcelone et à Mallorque (sur terre battue). Il remporte ensuite son premier Masters series à Toronto, avant d'enchaîner sur une finale à Indianapolis. Il réalise ainsi une très bonne tournée américaine, et se présente comme un sérieux outsider pour l'US Open. Deux semaines plus tard, il avait remporté son premier tournoi du Grand Chelem, en écrasant en finale Pete Sampras.
Dans la foulée, il remporte le tournoi de Tashkent, devenant ainsi le premier joueur depuis 1985 (Ivan Lendl) à remporter un tournoi une semaie après une victoire en Grand Chelem. Il continue son excellente saison en remportant le tournoi de Paris Bercy, après une finale maraton contre Mark Philipooussis (3h 29min).

Grâce à sept titres, il se présente aux Masters en tant que numéro un mondial, avec une avance de 75 points sur l'ancien roi de la terre battue, Gustavo Kuerten. Mais une défaite de trop dans les matchs de poule lui coûte finalement la place de numéro un mondial.
Grâce à son excellente saison, Marat Safin devient le plus jeune numéro 2 mondial depuis Becker en 1986. Il domine le circuit au niveau du nombre de matchs remportés (73), de finales atteintes (9), au nombre d'aces (921).

L'année 2001 sera une année de hauts et de bas pour Marat. il commence plutôt fort avec une finale à Dubaï et un 1/16 de finale à l'Open d'Australie. Mais une blessure lui fera passer trois mois sans jouer. Il commence ensuite à travailler avec l'ancien numéro un mondial Mats Wilander. Il atteint pour la première fois les quarts de finale à Wimbledon, se faisant battre par le futur vainqueur Goran Ivnisevic en quatre sets très serrés. Il atteint ensuite les demi-finales de l'US Open, avant de conserver ses titres à Tashkent et Saint-Petersbourg? Il finit cette saison à la onzième position du classement ATP.

 

Après une année 2001 gâchée par les blessures, Marat avait à coeur de se refaire en 2002. Tout commençait bien, avec une finale à disputer à l'Open d'Australie, après avoir battu Sampras et Haas, contre le surprenant Thomas Johansson. Mais Marat, le jour de son 22ème anniversaire, n'est jamais parvenu à vraiment rentrer dans le match et s'incline.

Lors de la saison sur terre battue, il atteint la finale du tournoi Masters Series de Hambourg, sans perdre un set, avant de s'incliner contre Roger Federer. Il continue sa bonne saison sur terre avec la première demi-finale de sa carrière à Roland-Garros, où il perd contre Ferrero.

La suite de la saison sera plus difficile : deux éliminations aux deuxième tours de Wimbledon et de l'US Open, ses relations avec Mats Wilander se dégradent, et la coopération entre les deux hommes s'arrêtent au millieu de l'année.

Marat Safin sauve sa saison en fin d'année avec une écrasante victoire sur le numéro un mondial Lleyton Hewitt en finale du tournoi de Paris-Bercy. La confiance retrouvée, il permet à la Russie de remporter la Coupe Davis face à la France en remportant ses deux matchs de simple.

l termine ainsi parmi les huit meilleurs joueurs du monde et participe à la Masters Cup de Shangaï.

 

L'année 2003 sera très dure pour Marat Safin. Après un début de saison complètement raté (défaite en 32ème de finale à l'Open d'Australie contre le futur vainqueur Rainer Schüttler), à part une finale à Barcelone (défaite contre Carlos Moya), Marat se blesse et sera éloigné des terrains pendant trois mois. Il ne parviendra ensuite pas à passer un seul tour dans un tournoi, et teminera la saison à une modeste 65ème place.

 

 

© 2003-2004
SML - Tous droits réservés
Retour sur SML : Accueil / Sport / Musique / Littérature / Humour / Jeux / Création de site / Livre d'or / Forum / Annuaire

Name

URL or Email

Messages(smilies)

 

Sautaski.com
Un site complet sur le saut à ski 

Creersonsite.fr.vu